Compte rendu de notre sortie du 06 et 07/09/14 avec notre filleul Basque, préparé d’une main de maître de notre Bacchus.
Inutile de vous dire que les absents ont raté la sortie de l’année. Oui, oui, je n’exagère pas, tous les ingrédients étaient réunis ; Soleil, bonne humeur, des châteaux, du vins, de la culture, de bons repas avec de sacrés personnages, tous passionnés, comme :
Monsieur Bernard Lartigue sur l’appellation Listrac, Château Mayne Lalande, Propriétaire, Château La Tour Carnet Monsieur Alix Combes directeur appellation Haut Médoc Grand cru classé 1855 propriétaire Bernard Magrez ancienne maison de Montaigne et Monsieur Jean Luc Thunevin et Murielle Andraud Propriétaire du 1er grand cru classé château Valandraud Saint Emilion Inventeur des vins de Garage et mouton noir de l’appellation, a fait un vin appelé Bad Boy pour son Bordeaux générique.

Que du bonheur !

Au matin du RDV, à 9H30 au Mc DO du lac, gros fou rire de Marie tché sur la façon de se fringuer de notre ami Forest…..Bon excuse-moi Forest mais c’était très drôle.
Nous enfourchons nos bécanes et nous voilà partis rejoindre, à Marcheprime, nos compagnons.
Retrouvaille des Basques ainsi que notre ami Bacchus avec deux de ses potes, Alix COMBES, Directeur du Château La Tour Carnet et un restaurateur du nom de Eric MOLLE, ex patron de notre ancien restau mensuel face à Pape Clément. Toujours autant de joie à retrouver nos amis Basques !

Que du bonheur !!

Nous partons assez vite en direction de notre première halte ; Château Mayne-Lalande au bord du Médoc, par des routes de campagne sous un soleil de plomb et un ciel grandement bleu. Sur la route je regarde le chef et lui montre ce ciel bleu et c’est d’un large sourire qu’il me répond. Le pied total, on est vraiment bien sur nos bécanes, à l’arrière on voit cette file, de 15 motos, avancée sur l’asphalte, bien ordonnée, les motos en quinconces, avec des bruits de pots indéfinissablements bons pour nos oreilles…..

Que du bonheur !!!

vigne

Nous arrivons accueillis par le propriétaire en personne ; Mr Bernard Lartigue, qui ne manque pas de dévorer des yeux nos engins à moteur. Quelques minutes après être garés, une Porsche arrive sur notre parking avec J.L et Framboise (pas encore assez remis pour prendre les motos) suivi de Mr Bus en bécane. Je rassure tout le monde, ils vont bien ! Ils boivent toujours autant…. Bref, après pleins de bisous et de retrouvailles, Bernard nous invite à le suivre dans son chai, et là il est presque midi. Il nous explique son histoire et celle de ses vignes, sa passion, son caractère, sa vie…. C’est un battant, un pugnace ! D’ailleurs, ils le sont tous. On comprend très vite que pour faire ce métier la, il faut en avoir….Mais là, il est 13h passé et il n’arrête pas de nous parler de son vin, on commence vraiment à avoir soif, il ne nous donne pas l’eau à la bouche, non, il nous offre le gout de son vin sur nos lèvres… C’est à ce moment que je sors une connerie et vous comprendrez pourquoi c’est moi qui fais le compte rendu. Lol
Il n’empêche que le chef commençait à faire des bruits avec sa bouche en signe de demande urgente de le déguster. Il n’était pas le seul, je vous rassure.
Après nous avoir montré sa salle de préparation comprenant des cuves et son chai avec une architecture semi moderne et ecclésiastique, des vitros et des poutres en demi-cercles, Bernard nous invite à passer à table. Déjeuner dehors, devant une belle bâtisse avec visite des chambres, piscine, parc, et dégustation de son vin, enfin !
J’avais tellement envie de le gouter son vin que je me suis assis devant le plus gros verre et je peux vous dire qu’il était très bon. Les Basques ont apprécié…Tout le monde a aimé ce n’était …..

Que du bonheur !!!!

Toujours les mêmes pour les bons coups !!

Alix, le Directeur du Château Tour Carnet nous invite à une visite et une dégustation de son vin blanc puis rouge…… Par dis ! On est venu pour çà ! carnet Nous partons, avec Bernard LARTIGUE sur la moto de Bacchus, et ma première leçon d’avant dernier bikeur me pend au nez après que le chef et la Porsche de J.L s’arrêtent au feu rouge, tandis que le reste du cortège continu sa route. Première intersection, on tourne à droite et ne voyant pas le chef ni sachant ou se trouve le château je décide de suivre. On s’arrête 100M plus loin pour faire de l’essence, je préviens de suite Forest que je retourne à l’intersection sans faire le plein et là je ne les vois pas, j’attends 2 mn et retourne rejoindre le groupe. Ils étaient déjà passés. Donc rappel pour tous ; quand on perd de vue un member et que l’on change de route principale, on prévient son collègue de devant que l’on attend le retardataire au changement de direction, à la prochaine intersection le dernier fait la même chose et ainsi de suite jusqu’au retour de tout le monde vers le groupe….
Donc retrouvaille de notre chef et de J.L avec Framboise sur le parking du château La Tour Carnet. Le chef à l’air de faire la grimace et Jean Truc me dit : « Je crois que c’est à cause de l’allée des cailloux…… « .

Que du Bonheur !!!!!

Notre hôte nous fait gouter son vin blanc puis un très bon rouge 2010, un délice, dégustation sur un grand comptoir en bois. Il décide de nous faire visiter la Tour et son chai. Dans la Tour se trouve même une chapelle, c’est beau, c’est grand et un peu sombre pour les chambres à mon goût. Voir photos :

Nous retournons en direction de Blanquefort pour un apéritif chez Martine, la copine de Rahan fils de Crao, car le père de Rahan était présent. Dès notre arrivée, nous avons réveillé la Résidence Muratel ; des motos et du bruit !
Un très bon accueil de Martine et Rahan avec un excellent apéritif, soupe de champagne, 51….une multitude de verrines, du melon, des toasts, enfin bref une jolie table avec un appartement climatisé pour le réconfort de tous.

Nous reprenons nos motos pour faire 800 m, en direction du restaurant Les Criquets, toujours sur la même commune. Nous partageons l’hostellerie avec un repas de mariage où l’ambiance battait son plein de silence. Heureusement que nous sommes arrivés pour faire vivre Les Criquets de rires et de gaités. Après un bon repas ;
Toujours les mêmes les premiers à table.
Nous retournons chez nous après avoir festoyé…. Laissant les Basques à L’Hostellerie.

Le lendemain matin RDV au Mac Do pour le Run de St Emilion, direction dégustation de vins du Château Valandraud…Dès notre arrivée nous sommes accueillis par Jean Luc et Murielle, propriétaire du Château. Un parking nous attend dans le centre du village. Jean Luc nous invite à le suivre pour une visite guidée de St Emilion mais pas sur le circuit touristique habituel, mais sur le sien. Mazette, le propriétaire en personne nous éduque sur l’histoire du village…..Après maint aller-retour, où nous avons failli perdre le Tché, nous nous retrouvons dans une salle assez fraiche, chez Jean Luc et Murielle, pour une dégustation de sa cuvée Valendreau Bad boy, Clos Badon, du blanc, du rouge avec repas buffet….

Après l’effort, le réconfort…

Après une explication de son parcours, car il est parti de rien, d’où l’appellation de vin de garage puisqu’il faisait tout à la mano : la cueillette, le trillage, le grattage des raisins, etc… Mr Jean Luc Thunevin nous a fait visiter son chai situé à quelques kilomètres de sa maison.

Que du bonheur !!!!!!

Il a même pris le temps de nous montrer un vrai château avec vue imprenable sur les coteaux de St Emilion. Un vrai guide, un vrai chef, un vrai grand Homme du vin !
Le château, pour la vue fallait être là !!
Nous sommes tous rentrés chez nous le ventre bien remplit, les yeux pleins de merveilles et les oreilles pleines d’histoires…Et ils vécurent heureux de ce si beau week-end organisé par notre ami Bacchus à la rencontre de Châtelains du pays.
De la part des participants Merci !

fin

Que du bonheur !!!!!!!

Ludo

 

Le Reportage Photos est par ici>>>>>