Excellent bilan pour cette première sortie « inter free » qui a réuni une quarantaine de free bikers.

 

Première par les kilomètres parcourus (860), première par son originalité, première par son organisation

et première par sa convivialité.

 

Nous étions déjà 12 motos et 19 membres du 1st free au départ !

 

Nous fûmes rejoint par 6 membes du Free Vendée à la Roche sur Yon ou nous avons fait notre

première étape au « Phare Ouest », sympathique restaurant de routiers,ou les cows boys de la route

que nous sommes ont très bien déjeuné pour un prix très modeste.

 

Après cette première étape de réconfort, nous reprîmes notre route afin de gagner notre hotel étape

situé à Challans, « Les Marmottes », ou nous attendaient les membres du Free Rohazon.

 

Nous voici donc 25 motos et une petite quarantaine de bikers a reprendre le chemin de l’ île de Noimoutier

distante d’ une trentaine de kilométres.

 

Nous arrivâmes vers 17 heures au lieu dit « Bois de la Chaize », ou se trouve une jolie plage dites « La plage aux dames »

ou s’ alignent de charmantes cabines de bain, malheureusement vides de toute occupante en cette avant saison.

Durant cette pause, chaque free a pu dresser ses couleurs sur du mats porte drapeaux qui n’ attendaient

que ça et déguster une petite mousse à la guinguette du coin.

 

Vint ensuite l’ heure de prendre possession de nos chambres d’ hotel ou une douche chaude a été la

bienvenue après ces 475 kilométres de routes nationales et départementales.

 

Rendez vous de départ à 20heures pour le dîner surprise que nous a organisé par notre cher Leleu, « ex parisien »,

et « ex vendéen » par alliance !…

Nous avons une bonne pensée pour Bene, physiquement absente mais bien présente dans nos têtes, car,

comme on le dit, elle le vaut bien !…

 

En effet, nous avons été aimablement reçu par Nat (ex alliance) et sa famille dans une authentique ferme ou de ravissantes

chèvres ont partagé en toute simplicité leur foin et leur litière avec nous.

La chaleur des lieux, la gentillesse de nos hotes, les pitreries de notre activities officer ont fait de ce repas un

moment unique qui restera à jamais dans nos coeurs et notre mémoire.

Que les âmes sensibles soit rassurées car le petit lapin a été sauvé des chasseurs grâce à l’ hospitalité du grand

cerf ce qui n’ est malheureusement pas le cas du boeuf vendéen (non hallal) dont chacun a pu faire griller un

morceau sur le barbecue prévu à cet effet comme le faisaient les vrais cow boys dans les plaines l’ authentique 

« Far west »

 

L’ heure du repos vint ensuite et nous chevauchèrent à nouveau nos montures afin de regagner

« Les Marmottes » pour un gros dodo récupérateur. Seuls, quelques courageux décidèrent d’ aller boire un petit

mojito au bar cubain voisin.

 

Dimanche 10 heures du mat !

Après une bonne nuit et une grasse matinée, le départ pour 25 motos a eu lieu afin de rejoindre un petit port

ostréicole, Le Port de Bec à Bouin, dont les nombreux poteaux de bois entre croisés font penser à une forêt de bambous.

 

Ensuite, nous avions rendez-vous chez Mikael, ostréiculteur vendéen, lequel, malgré un problème de santé,

nous a reçu dans sa cabane située au milieu des claires ou avec l’ aide de sa famille, ou un festin d’ huîtres

accompagné de charcuteries et fromages nous était destiné.

Nous nous sommes donc bien régalés avec ses bons produits locaux et avons pris des forces pour le retour.

Pour des raisons de temps, nous décidamment unanimement de « zapper » le passage du Gois, route immergeable

par les marées.

 

La route vers Bordeaux s’ est bien déroulé malgré un petit incident mécanique sur la moto de Bykesign qui, après

un plein d’ essence, refusa de redémarrer.

Heureusement, Yoyo, ancien papa de la « bête » et mécanicien occasionnel du free a sorti ses outils et a eu vite

raison de la panne. Nous l’ en félicitons !

 

A 19 heures, nous fîmes notre dernier arrêt au péage de Virsac ou nous avons recueillis les compliments de

notre Big Chief Harley, pour le comportement routier et bon enfant dont chacun de nous a fait preuve durant

ces deux jours. Une mention particulière dédiée à nos deux guidons « Free-illes » qui, comme nos guerriers,

ont bien ont assuré les distances et temps de roulage ainsi que nos sacs de plume qui participé à cette belle ambiance.

 

Un grand merci à nos safety qui ont assuré la sécurité de tous durant ce grand périple.

Mike